canal


canal

canal, aux [ kanal, o ] n. m.
• déb. XIIe; lat. canalis, de canna « roseau »
I
1Lit ou partie d'un cours d'eau. bras.
2(1538) Cours d'eau artificiel. chenal. Canal navigable. Le canal de Nantes à Brest. Les canaux sont parcourus par des chalands, des péniches. Écluses d'un canal. Le tirant d'eau, la profondeur d'un canal. Canal d'irrigation. Région. bisse, seguia. Canal de jonction ( arroyo) , de point de partage, mettant en communication les cours d'eau de deux bassins hydrographiques. Canal latéral, longeant la partie difficilement navigable d'une rivière. Canal de dérivation. Canal maritime. Canal de Suez, de Panama. Le grand canal de Venise. Les canaux d'Amsterdam.
Spécialt Pièce d'eau étroite et longue. bassin, miroir (d'eau). Le grand canal du parc de Versailles.
3(1549)Géogr. Bras de mer. détroit, 2. passe. Canal de Mozambique. Entrer dans un canal, en sortir. embouquer; débouquer.
II
1(1690) Conduit naturel ou artificiel permettant le passage d'un fluide. Canal cylindrique. conduite, tube, tuyau. Canal à ciel ouvert. caniveau, fossé, rigole, tranchée. Canal d'adduction d'eau, d'amenée, de fuite. Électron. Zone conductrice située entre la source et le drain d'un transistor à effet de champ.
2Anat. Structure tubulaire par laquelle s'écoulent divers liquides ou matières organiques (canal excréteur d'une glande, canal biliaire) ou qui livre passage à un vaisseau ou à un nerf (canal osseux, fibreux). artère, tube (lymphatique), vaisseau, veine; canalicule, conduit, infundibulum, trompe, uretère, urètre. Canal cholédoque, hépatique; médullaire, rachidien. Canaux semi-circulaires de l'oreille interne. Orifice d'un canal. méat. Canal accidentel. fistule. Canal dentaire : conduit situé au centre des racines de la dent, et qui relie l'apex à la chambre pulpaire. Obturation des canaux.
3(XVIIe) Fig. Agent ou moyen de transmission. filière, intermédiaire, voie. « Je reçois par un canal amical, votre avis bienveillant » (Sainte-Beuve).
Didact. (théorie des communications) Ensemble des moyens sensoriels par lesquels une information est transmise. Canal visuel, auditif. Les animaux communiquent fréquemment par le canal olfactif. Voie de communication entre l'unité de traitement d'un ordinateur et un périphérique ou une mémoire de masse. Bande de fréquence allouée pour la transmission d'informations. Canal hertzien. Choisir un canal. (Canada) Canal de télévision. chaîne.
4Comm. Canal de distribution : circuit de commercialisation d'un produit. ⇒ circuit; intermédiaire.
5(XVIe) Cannelure de certains piédestaux. Sillon en spirale de la volute ionique. glyphe, gorge, rainure.
⊗ HOM. Canot.

canal nom masculin (latin canalis) Voie navigable artificielle, comportant une série de biefs dans lesquels est maintenu un mouillage à peu près constant. Conduit permettant le passage d'un liquide ou d'un gaz. Anatomie Conduit faisant communiquer un organe avec un autre ou avec l'extérieur et livrant passage à une sécrétion, à un vaisseau, à un nerf, à un tendon, à la moelle osseuse ou à de l'air. Architecture et Arts décoratifs Refouillement, petite moulure creuse, en général arrondie. Bassin de forme très allongée, entrant dans la composition d'un jardin à la française. Biologie Organe animal ou végétal en forme de tuyau et où circule ou stationne, de façon permanente ou temporaire, un liquide organique. (Chez les plantes, on distingue dans certaines espèces un canal médullaire [axe creux de la tige], des canaux sécréteurs et, chez les plantes aquatiques, des canaux aérifères.) Géographie Lit ou bras d'une rivière ; chenal. Bras de mer (surtout dans quelques expressions) : Canal de Mozambique. Informatique Organe qui associe les unités d'un système informatique entre elles. Sociologie Support physique ou ensemble des appareils techniques nécessaires à la transmission de signaux ou de messages écrits, sonores ou visuels. ● canal (expressions) nom masculin (latin canalis) Par le canal de, par l'intermédiaire de : Je l'ai su par le canal d'un de mes amis. Canal de drainage, canal destiné à éliminer l'excès d'eau d'un sol. Canal d'irrigation, canal servant à conduire et à répartir les eaux d'irrigation jusqu'aux cultures. Canal cholédoque, portion terminale de la voie biliaire principale. Canal dentaire, conduit constitué d'un tissu dur (os ou dentine), situé dans l'épaisseur du maxillaire et livrant passage aux nerfs et aux vaisseaux des dents. Canal de Wirsung, canal excréteur principal du pancréas. Persistance du canal artériel, anomalie caractérisée par l'absence de fermeture, après la naissance, du canal qui relie chez le fœtus l'aorte à la branche gauche de l'artère pulmonaire. Syndrome du canal carpien, syndrome caractérisé par une sensation d'engourdissement, de fourmillement ou même de douleur dans les doigts. Canaux de Mars, traînées rectilignes entrecroisées que certains astronomes crurent distinguer, à la fin du XIXe s., à la surface de Mars, par suite du pouvoir de résolution insuffisant des instruments utilisés. Canal radioélectrique, bande de fréquences destinée aux émissions de radio ou de télévision. Tuile canal, tuile ayant la forme d'une gouttière d'allure tronconique, qui sert à la fois de tuile de dessous (ou de courant) et de tuile de dessus (ou de couvert) et qui ne comporte pas de système d'accrochage. Canal de distribution, trajet suivi par un produit pour aller du producteur au consommateur. Canal de jonction, canal unissant deux bassins différents et comportant un bief de partage dans leur section la plus élevée. Canal latéral, canal suivant la vallée d'un cours d'eau naturel et suppléant à la non-navigabilité de ce cours d'eau. Péniche ou bateau de canal, synonyme de péniche flamande. Canal d'amenée, canal conduisant les eaux d'un captage ou d'un barrage à l'usine de traitement, au réservoir d'alimentation d'une ville ou à l'usine hydraulique. ● canal (homonymes) nom masculin (latin canalis) canaux canot nom masculincanal (synonymes) nom masculin (latin canalis) Voie navigable artificielle, comportant une série de biefs dans lesquels...
Synonymes :
- détroit
Conduit permettant le passage d'un liquide ou d'un gaz.
Synonymes :
Par le canal de
Synonymes :
Bâtiment. Tuile canal
Synonymes :

canal, aux
n. m.
rI./r
d1./d Voie navigable artificielle. Canal de navigation fluviale.
Canal maritime, reliant deux mers, deux océans. Canal de Suez, de Panamá.
d2./d GEOGR Espace de mer, relativement étroit et prolongé, entre deux rives. Canal de Mozambique.
d3./d Tranchée creusée pour permettre la circulation des eaux. Canaux d'irrigation, qui amènent l'eau nécessaire aux cultures. Canaux de drainage, assurant l'évacuation de l'eau excédentaire. Canaux d'amenée, de fuite, de dérivation des usines hydroélectriques.
d4./d Conduit, tuyauterie.
d5./d TELECOM Voie par laquelle transitent des informations.
d6./d Loc. fig. Par le canal de: par l'intermédiaire, l'entremise de. J'ai obtenu ce renseignement par le canal d'un ami.
rII./r Conduit naturel d'un organisme vivant.
d1./d ANAT Canal cholédoque. Canal excréteur. Canaux semi-circulaires de l'oreille interne, organes de l'équilibre.
d2./d BOT élément tubulaire de forme allongée.

⇒CANAL, subst. masc.
A.— Conduit d'écoulement de forme creuse et allongée, permettant le passage des liquides ou des gaz d'un endroit à un autre.
1. Voie naturelle par laquelle les éléments liquides ou gazeux cheminent à la surface ou à l'intérieur de la terre. Canal naturel, canal souterrain des eaux. Multitude de canaux où coulent les anciens gaves (DUSAULX, Voyage à Barège, t. 1, 1796, p. 102) :
1. Derrière ces murailles en ruine, le rocher, creusé en lit de torrent par l'écoulement des eaux de source et des pluies, formait une sorte de canal naturel d'où la petite cascade pleuvait à petit bruit dans le ravin.
LAMARTINE, Le Tailleur de pierre de Saint-Point, 1851, p. 410.
2. Conduit artificiel. Canal en planches, en pierre; canal cylindrique en plomb; canaux en bois nommés sluices (J.-N. HATON DE LA GOUPILLIÈRE, Cours d'exploitation des mines, 1905, p. 457). Synon. conduite, tuyau, tube :
2. [Dans la chaudière Root]. Le nombre total de (...) canaux de communication est toujours double du nombre des tubes constituant un étage du faisceau tubulaire.
L. SER, Traité de phys. industr., t. 2, 1890, p. 84.
3. La vitesse de circulation de l'eau dans le tube de prise d'eau froide sera au maximum de (...). La pompe à eau chaude n'aura qu'à puiser l'eau dans un canal d'amenée de construction relativement simple.
V. ROMANOVSKY, La Mer, source d'én., 1950, p. 38.
a) ARCHIT. Canal de larmier. Partie évidée dans le plafond d'un larmier. Canal de volute. Sillon en spirale tracé sur les circonvolutions de la volute ionique; cavité droite ou torse dont on orne le chapiteau corinthien.
b) ARMURERIE. Canal de baguette. Creux pratiqué pour loger la baguette d'un pistolet ou d'un fusil. Canal de fût. Creux pratiqué dans le fût du fusil pour recevoir le canon. Canal de lumière. Creux pratiqué pour conduire le jet de feu produit par l'amorce jusqu'à la charge. L'étoupille se place dans le canal de lumière qui traverse le mécanisme de la culasse (Capitaine ALVIN, Leçons d'artill., Matériel, 1908, p. 80).
c) AUTOMOB. et MACHINES À VAPEUR. Canal d'admission, canal d'échappement, canal d'alimentation des gicleurs (Ch. CHAPELAIN, Cours mod. de techn. automob., 1956, p. 100, 262); canal d'arrière de chaudière (L. SER, Traité de phys. industr., t. 2, 1890, p. 92). Canal de vidange. Canal ayant pour objet de purger automatiquement la chambre de trop-plein (A. HERDNER, Constr. et conduite des locomotives à vapeur, p. 139).
d) RADIOTECHNIQUE et TÉLÉV. Voie ayant une largeur de bande déterminée et par laquelle l'information est transférée de l'unité centrale, vers les unités périphériques. En télév. Ensemble de deux ondes porteuses dont l'une véhicule le son et l'autre l'image (cf. la largeur des canaux vidéo transmis ds J.-J. MATRAS, Radiodiffusion et télév., 1958, p. 103).
P. anal. [Dans l'organisme animal ou végét.] Cavité, sillon se prolongeant en forme de conduit, et qui sert au passage des substances ou à la circulation des liquides.
ANAT. Organes divers qui ont pour caractéristique essentielle une disposition en forme de conduit. Canal biliaire, cystique, digestif, de Bichat, rachidien; canal dentaire (CUVIER, Leçons d'anat. comp., t. 3, 1805, p. 88), canal vertébral (CUVIER, Leçons d'anat. comp., t. 1, 1805, p. 224), canal médullaire (G. GÉRARD, Manuel d'anat. hum., 1912, p. 10), canal cholédoque et pancréatique (C. BERNARD, Principes de méd. exp., 1878, p. 202).
BOT. Canal médullaire des plantes, canal résinifère, canaux sécréteurs. Ouvrir ses verts canaux à l'ascension de la sève (COLETTE, Gigi, 1944, p. 242) :
4. ... ils [les élus] voient l'or se filtrer dans les entrailles de la terre; ils suivent la circulation de la sève dans les canaux des plantes; et l'hysope et le cèdre ne peuvent dérober à l'œil du saint, la navette qui croise la trame de leurs feuilles, et le tissu de leur écorce.
CHATEAUBRIAND, Les Natchez, 1826, p. 175.
P. métaph. Le canal de la sensibilité, de l'affection, de la piété (SAINTE-BEUVE, Volupté, t. 2, 1834, p. 169) :
5. Il y a mille canaux par lesquels la beauté de notre âme peut monter jusqu'à notre pensée. Il y a surtout le canal admirable et central de l'amour.
MAETERLINCK, Le Trésor des humbles, 1896, p. 271.
Loc. fig. Par le canal de. Par l'intermédiaire de tel agent, ou de tel moyen de transmission. Par le canal du chef de service; par le canal des journaux (FLAUBERT, Correspondance, 1847, p. 9) :
6. Il [Maître Cornélius] obtint du roi la faveur de se servir des courriers de l'État pour ses affaires particulières (...) et vécut, dès ce moment, dans la plus profonde solitude, ne voyant guère que le roi, faisant son commerce par le canal des juifs, habiles calculateurs, qui le servaient fidèlement, afin d'obtenir sa toute-puissante protection.
BALZAC, Maître Cornélius, 1831, p. 218.
B.— GÉOGR. PHYS.
1. Vieilli. Lit ou bras d'un cours d'eau. Canal de rivière (BERNARDIN DE SAINT-PIERRE, Harmonies de la nature, 1814, p. 211). La rivière formoit derrière nous un long canal (CHATEAUBRIAND, Itinéraire de Paris à Jérusalem, t. 2, 1811, p. 49) :
7. Je suis arrivé ainsi, côtoyant des dunes mamelonnées comme de basses collines, jusqu'à une sorte de quai composé de larges pierres violettes rapportées et entre les rives duquel coule un canal qui est le Rhin.
DU CAMP, En Hollande, 1859, p. 76.
2. Bras de mer resserré entre deux rivages. Canal des Dardanelles; canal formé par deux îles (Voyage de La Pérouse, t. 2, 1797, p. 110); canal de Mozambique (BERNARDIN DE SAINT-PIERRE, Harmonies de la nature, 1814, p. 140). Synon. détroit, passe :
8. Vers quatre heures, Pencroff, laissant sur sa gauche la pointe de l'îlot, entrait dans le canal qui le séparait de la côte, et, à cinq heures, l'ancre du Bonadventure mordait le fond de sable à l'embouchure de la Mercy.
VERNE, L'Île mystérieuse, 1874, p. 411.
Expr. À mi-canal entre les îles (Voyage de La Pérouse, t. 2, 1797, p. 377). Faire canal. Se dit en marine d'une embarcation côtière qui, pour aller d'un lieu à un autre, prend la haute mer.
3. Cours d'eau artificiel creusé par l'homme et utilisé soit pour la navigation, soit pour l'irrigation, etc. Bords du canal, canal navigable, écluses du canal, se jeter dans le canal; creuser un canal (BARANTE, Hist. des ducs de Bourgogne, t. 1, 1821-24, p. 154); l'ouverture d'un canal (SAY, Traité d'écon. pol., 1832, p. 414); canal de Suez (FROMENTIN, Voyage en Égypte, 1869, p. 122); péniche de canal (La Navigation intérieure en France, 2, 1952, p. 5); le percement d'un canal (BERGSON, L'Évolution créatrice, 1907, p. 95) :
9. — Vous faites beaucoup d'affaires, dit Pellerault en se mettant à table auprès de Claparon avec intention.
— Excessivement, par grosses, répondit le banquier; mais elles sont lourdes, épineuses, il y a les canaux. Oh! Les canaux! Vous ne vous figurez pas combien les canaux nous occupent! Et cela se comprend. Le gouvernement veut des canaux. Le canal est un besoin qui se fait généralement sentir dans les départements et qui concerne tous les commerces, ...
BALZAC, César Birotteau, 1837, p. 171.
Rem. On rencontre ds la docum. le néol. canelet, subst. masc. Poétiquement. Petit canal qui irrigue les champs. L'air est froid. L'horizon est clair; la prairie galonnée par l'argent des canelets, s'étend douce et grasse sous les yeux avec un charme infini (DU CAMP, En Hollande, 1859, p. 152).
En partic. Canal principal d'une cité construite sur l'eau. Canal d'Ostende, d'Amsterdam; le grand canal de Venise (CHATEAUBRIAND, Mémoires d'Outre-Tombe, t. 4, 1848, p. 751).
SYNT. (Autres types de canaux). Canal d'arrosage (GIONO, Un de Baumugnes, 1929, p. 124); canal d'irrigation (MICHELET, Journal, 1835, p. 195). Canaux destinés à conduire et à répartir les eaux captées à travers la campagne afin d'augmenter la fertilité des terres. Canal d'assèchement (FOCH, Mémoires, t. 1, 1929, p. 210); canal de drainage (DANIEL-ROPS, Mort, où est ta victoire? 1934, p. 47); canal de dessèchement. Canaux creusés pour dessécher un sol humide, ou un terrain marécageux. Canal collecteur (HUGO, Les Misérables, t. 2, 1862, p. 518). Canal chargé de récupérer les eaux des égouts. Canal d'écoulement (CRÈVECŒUR, Voyage dans la Haute Pensylvanie, t. 1, 1801, p. 291). Canal ayant pour but de lutter contre l'érosion des sols. Canal de dérivation (ZOLA, La Débâcle, 1892, p. 439). Canal destiné à remplacer un cours d'eau naturel dont la navigation est imparfaite. Canal latéral (J. BOURDE, Les Trav. publ., t. 2, 1929, p. 358). Canal qui longe un cours d'eau et qui est alimenté par les eaux de ce dernier. Canal de jonction. Canal destiné à relier deux cours d'eau. Canal de jonction entre la Saône et la Loire (VIDAL DE LA BLACHE, Tabl. de la géogr. de la France, 1908, p. 231). Canal de navigation (SAY, Traité d'écon. pol., 1832, p. 211). Canal creusé pour le transport des denrées et des marchandises.
C.— Spéc., ARCHIT. Pièce d'eau étroite et longue servant d'ornement dans les jardins de style français, bordée de vastes parterres de gazon et de longues avenues :
10. Le jardin français, avec le grand canal de Louis XIV, nous a conduits à Avon, paroisse misérable des rois de France : Bezout, Daubenton.
MICHELET, Journal, 1834, p. 120.
Prononc. et Orth. :[kanal], plur. [-o]. Ds Ac. 1694-1932. FÉR. Crit. t. 1 1787 : ,,L'Ab. Laugier ou son Imprimeur, écrit caneaux au pl. C'est canaux qu'il faut écrire``. Homon. canot. Étymol. et Hist. A. 1. 1re moitié XIIe s. « lit d'une rivière, d'un ruisseau » (Voy. de Charlemagne, 792 ds LITTRÉ); 2. 1538 « cours d'eau artificiel creusé pour distribuer, pour faire évacuer les eaux » (EST.); 1606 canal de Venise (NICOT); 1549 « bras de mer » (EST.). B. d'où p. anal. 1. 1538 archit., sculpt. « cannelure de piédestal ou de chapiteau » (EST.); 2. av. 1680 anat. « cavité ou conduit cylindrique autre que les artères et les veines » (DEG [ORI, Dict. des mots de médecine] ds RICH. 1680 : [...] Le canal de la matrice [...] Le canal de l'épine du dos); 3. 1690 technol. « conduit d'écoulement pour les eaux [eaux pluviales] » (FUR.); 4. 1813 bot. canal médullaire (DE CANDOLLE, Théor. élém. Botan., 327 ds BAILLON); 5. 1679, 20 juill. fig. « intermédiaire, moyen » (SÉV., p. 723). Empr. au lat. canalis attesté dep. Plaute, au sens de « caniveau qui se déversait dans la Cloaca Maxima » (TLL s.v., 224, 50), plus spéc. de « conduite d'eau » (CÉSAR, Civ., 2, 10, 6, ibid., 224, 15); emploi fig. (PLINE, Nat., 11, 148, ibid., 225, 76); emplois analogiques : anat. canalis animae « trachée artère » (ID., op. cit., 829, ibid., 225, 32); archit. « filet creusé dans la volute ionienne » (VITRUVE, 3, 5, 7, ibid., 225, 56). Fréq. abs. littér. :3 655. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 11 486, b) 2 865; XXe s. : a) 2 855, b) 2 488. Bbg. DELAMAIRE (J.). Môniers et moulins à eau. Vie Lang. 1971, p. 12. — GOHIN 1903, p. 375. — ROMMEL (A.). Die Entstehung des klassischen französischen Gartens im Spiegel der Sprache. Berlin, 1954, p. 48, 58, 175, 176, 187, 191.

canal, canaux [kanal, kano] n. m.
ÉTYM. Déb. XIIe; lat. canalis, de canna « roseau, tuyau ».
———
I
1 (1690). Dispositif naturel ou artificiel permettant le passage d'un liquide ou d'un gaz. Conduit. || Canal circulatoire, cylindrique. Conduite, tube, tuyau. || Canal à ciel ouvert. Caniveau, fossé, rigole, tranchée. || Canal d'évacuation. Égout, gouttière. || Canal d'assèchement, de drainage, d'écoulement. || Canal colateur. Arrugie, cunette, dalot, drain, émissaire, goulette ou goulotte, noulet, saignée, watergang. || Canal de colmatage, pour le transport du limon. || Canal pour le transport du pétrole, du gaz naturel. Gazoduc, oléoduc, pipeline. || Canal d'adduction d'eau. Adducteur, aqueduc, 2. buse, coursier, étier (de marais salant). || Canal d'amenée. || Canal de fuite. || Canal d'irrigation, d'arrosage. Conduite, séguia. || Un réseau de canaux.
1 (…) cette fertile terre d'Égypte, semblable à un jardin délicieux arrosé d'un nombre infini de canaux.
Fénelon, Télémaque, II, p. 27.
2 L'eau, amenée de tous côtés par des canaux, permettait d'entretenir de grands bois de palmes, des plantations de cannes à sucre et des vergers pleins de roses.
Loti, Jérusalem, XV, p. 182.
(1882). || Canaux de Mars : formations apparemment rectilignes découvertes en 1877 par Schiaparelli à la surface de Mars, interprétées longtemps et erronément comme pouvant être des canaux creusés artificiellement à la surface de cette planète.
Conduit naturel par lequel s'effectue la circulation souterraine des eaux, des gaz. Galerie.
Techn. || Canal d'injection, d'alimentation, dans le moulage des matières plastiques.
Autom. || Canal d'admission, d'alimentation des gicleurs.Canal de vidange, dans une chaudière à vapeur.
2 (1538). Cours d'eau artificiel, et, spécialt, cours d'eau navigable creusé ou aménagé. || Canal de communication. || Canal navigable. || Les canaux sont parcourus par des bateaux plats. Balandre, chaland, péniche. || Aménagement d'un canal. Balisage, clayonnage; berme, bief, déversoir, écluse, franc-bord. || Le tirant d'eau, la profondeur d'un canal. || Entretien d'un canal. Curage, désenvasement, déversement, dragage. || Bateau dragueur de canaux. Revoyeur. || Surveillant d'un canal. Garde-canal. || Canal servant à la navigation et à l'irrigation. || Canal de jonction, de point de partage, mettant en communication les cours d'eau de deux bassins hydrographiques. || Canal latéral, longeant la partie difficilement navigable d'une rivière. || Canal de dérivation. || Établir un canal de dérivation pendant la construction d'un barrage. || Canal d'accès à la mer. Chenal, robine. || Canal maritime, faisant communiquer deux mers, deux océans. || Canal de Suez, de Panama.Les canaux d'une ville bâtie sur l'eau. (1606). || Le grand canal (écrit aussi : Grand Canal,) à Venise. || Les canaux de Bruges, d'Amsterdam.
3 Je revois le canal, la lagune, les îles (…)
Ma gondole est là, son fer droit;
Et, durant tout un jour, j'ai eu toute Venise,
Venise tout entière à moi.
H. de Régnier, Vestigia Flammæ, « Soir vénitien ».
3.1 Les palais du Grand Canal, avec leurs ceintures d'algues noires et de coquillages.
Paul Morand, Venises, p. 133.
4 Un groupe de trois canaux (canal de Briare, 1605-1642; canal du Loing, 1719-1724; canal d'Orléans, 1692), réalisant la jonction de la Seine à la Loire, joua dans l'économie de Paris, durant tout le XVIIIe siècle et les débuts du XIXe, un rôle de premier plan (…) avant le canal de Saint-Quentin, ce fut pour Paris la grande voie d'arrivée du charbon.
Demangeon, Géographie économique et humaine de la France, t. I, p. 432.
5 En amont du barrage (de Kembs) se détache un canal ouvert à la navigation depuis mai 1931 (…) les bateaux se rendant de Strasbourg à Bâle remontent le Rhin jusqu'à ce canal, s'y engagent et rejoignent le fleuve dans le port de Bâle; et ainsi la traction n'exige plus de gros remorqueurs, ni de manœuvres dangereuses. Ce canal de Kembs n'est, dans la conception française, que la première section du canal latéral qui doit unir Bâle à Strasbourg, le Grand Canal d'Alsace.
Demangeon, Géographie économique et humaine de la France, t. I, p. 441.
6 (…) la rue (une rue d'Amsterdam) coupait une suite de canaux parallèles bordés de maisons dont les façades sans relief (…) se reflétaient dans l'eau semi-stagnante (…)
Martin du Gard, les Thibault, t. II, p. 228.
7 Amsterdam. Cossues, les maisons à pignons se reflètent dans l'eau lisse des canaux.
A. Maurois, Bernard Quesnay, XXVIII, p. 188.
Spécialt. Pièce d'eau étroite et longue dans un jardin, un parc. Bassin, miroir (d'eau).
8 C'est ce grand Trianon, solitaire et royal,
Et son perron désert où l'automne, si douce,
Laisse pendre, en rêvant, sa chevelure rousse
Sur l'eau divinement triste du grand canal.
Albert Samain, le Chariot d'or, « Versailles », III.
3 Vieilli. Cours d'eau; partie de cours d'eau. Bras, lit.
9 (…) un canal, formé par une source pure
Se trouve en ces lieux écartés (…)
La Fontaine, Fables, I, 11.
10 (…) la rivière se divise en deux canaux par des îles groupées au milieu des rapides (…)
Chateaubriand, Voyage en Amérique…, Journal sans date, in Littré.
4 (1549). Géogr. Nom donné à certains bras de mer. Détroit. || Canal de Mozambique. || Canal entre deux îles. Embouquement, passe. || Entrer dans un canal, en sortir. Embouquer, débouquer.
11 Nous fûmes obligés de tirer des bordées pour embouquer le canal (…)
Chateaubriand, Itinéraire…, II, 3, in Littré.
———
II
1 (1680). Anat. Structure tubulaire par laquelle s'écoulent diverses matières ou liquides organiques (canal excréteur, d'une glande; canal biliaire) ou qui livre passage à un vaisseau ou à un nerf (canal osseux, fibreux…). Tube, vaisseau; artère; canalicule, conduit, infundibulum, trompe, uretère, urètre, veine… || Canal cholédoque, cystique, digestif, éjaculateur, excréteur, hépatique; médullaire, rachidien, vertébral. || Canaux semi-circulaires de l'oreille interne. || Orifice d'un canal. Méat. || Sondage d'un canal. Cathétérisme. || Ligaturer un canal. Ligature. || Canal accidentel. Fistule.
12 Le casoar a une vésicule de fiel, et son canal, qui se croise avec le canal hépatique, va s'insérer plus haut que celui-ci dans le duodénum.
Buffon, Hist. nat. des oiseaux, t. II, in Littré.
12.1 Ce sont les canaux semi-circulaires q[ui] n[ous] donnent des notions sur les 3 dimensions de l'espace (Sens de l'espace — Maladie de Ménière — Vertige). Si ces canaux sont lésés, les notions qu'ils n[ous] donnent ne correspondent plus à celles q[ue] n[ous] procure la vue par ex[emple] et c'est de ce désaccord q[ue] naît le vertige.
Claudel, Journal, 26 janv. 1936.
Canal artériel, réunissant l'aorte et l'artère pulmonaire chez l'embryon jusqu'à la naissance (le sang de l'embryon n'ayant pas besoin de traverser le poumon). || Le canal artériel s'oblitère normalement après la naissance.
Pathol. || Canal artériel persistant : malformation grave, que l'on opère en ligaturant le canal (opération de Gross).
Canal dentaire : conduit situé au centre des racines de la dent, par lequel passe le filet vasculo-nerveux, et qui relie l'apex à la chambre pulpaire. || Canaux de l'ivoire. || Infection des canaux. || Ouvrir, boucher les canaux.
(1813). Bot. || Canal médullaire. || Canaux sécréteurs, canaux de la sève.
2 (1538). Partie évidée; creux.Archit. et sculpt. Cannelure (de certains piédestaux).Sillon en spirale de la volute ionique. Cannelure du chapiteau corinthien. Glyphe, gorge, rainure.
Techn. || Canal de fût, de lumière, d'un fusil.
———
III (Abstrait ou fig.).
1 (1679). Ce qui sert à établir une communication; agent ou moyen de transmission. Filière, intermédiaire, voie. || Répandre une information par le canal des journaux.
13 Quand on songe à l'avenir et qu'on a de belles vérités à y faire passer, il est naturel de vouloir que ce soit par des canaux qui ne soient pas suspects.
Mme de Sévigné, 723, 20 juil. 1679.
14 Ayant reçu par les traces du sang et par le canal de la succession la propriété du duché (…)
Racine, Factums.
15 La prière, le canal des grâces (…)
Massillon, Tiédeur, II, in Littré.
16 Les secours se multiplient, les canaux de l'abondance sont rouverts.
Thomas, Éloge d'Aguesseau, in Littré.
17 Je reçois, par un canal amical, votre avis bienveillant.
Sainte-Beuve, Correspondance, II, p. 287.
Loc. Par le canal de… : par l'intermédiaire de… (qqn, un moyen de transmission).
2 Didact. (théorie des communications, sémiotique; angl. channel). Ensemble des moyens sensoriels par lesquels une information est transmise. || Le canal visuel, le canal auditif. || Les animaux communiquent fréquemment par le canal olfactif.Moyen concret par lequel un message est transmis d'un émetteur à un destinataire.
3 (Angl. channel). Domaine de fréquence occupé par une émission de télévision. || Dans un canal de télévision, réservé à un émetteur, se trouvent l'onde porteuse de l'image et celle du son.(Canada). || Canal de télévision ( Chaîne).
Moyen de transmission des signaux de chaque haut-parleur dans une reproduction sonore stéréophonique. || Canal gauche, droit.
4 Écon. || Canal de distribution : ensemble des éléments d'un système de distribution par lesquels s'effectue la commercialisation d'un produit. Circuit.REM. Comme le sens 3, ce dernier sens traduit l'angl. channel, mais il peut provenir d'une métaphore interne au français.
DÉR. Canalicule. Canaliser.
COMP. Multicanal.
HOM. (De canaux) Canot.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • CANAL+ — Pour les articles homonymes, voir Canal et C+. Création 4 novembre 1984 à 8h00 Slogan « Canal+ et tellement plus en …   Wikipédia en Français

  • Canal + — Canal+ Pour les articles homonymes, voir Canal et C+. Création 4 novembre 1984 à 8h00 Slogan « Canal+ et tellement plus en …   Wikipédia en Français

  • Canal+ — Saltar a navegación, búsqueda Canal+ Nombre público Canal Plus Tipo DVB S Programación Generalista Propietario …   Wikipedia Español

  • Canal 20 — (projet) Propriétaire Groupe Canal+ Langue Français Pays  France Statut …   Wikipédia en Français

  • Canal j — Création 23 décembre 1985 Slogan « Le petit écran qui voit grand pour les enfants » (2003) « La télé complètement allumée ! » (2007) » Langue Français Pays d origine …   Wikipédia en Français

  • Canal A — Nombre público Canal A Tipo de canal Aire Programación General Propietario Instituto Nacional de Radio y Televisión Inravisión País …   Wikipedia Español

  • Canal+ 1 — Création 14 septembre 1990 Propriétaire Prisa TV Format d image 576i (SDTV), 1080i (HDTV) Langue …   Wikipédia en Français

  • Canal+ 2 — Création 21 juillet 2003 (2003 07 21) (8 ans) Propriétaire Prisa TV Langue Espagnol …   Wikipédia en Français

  • Canal+ — Senderlogo Allgemeine Informationen Empfang: Antenne (DV …   Deutsch Wikipedia

  • Canal+ 2 — Saltar a navegación, búsqueda Canal+ 2 Nombre público Canal Plus 2 Tipo DVB S Programación Generalista Propietario Sogecable País …   Wikipedia Español


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.